Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 février 2014 3 19 /02 /février /2014 18:24

L'appellation "Jardin de l'Ermite" a une double connotation, elle évoque la légende de l'Ermite d'Haverskerque condamné injustement  et Saint Fiacre, patron des jardiniers.

Verger 0734 

 

Le verger se trouve entre l'ermitage où vécut Guillaume (rue du Paradis) et le lieu où fut dressée la potence pour son exécution.

Selon la légende, l'ermite Guillaume portait le réconfort de demeure en demeure et réclamait l’aumône en parcourant les chemins, soutenu par son bâton.

Un soir de tempête, deux frères frappèrent à sa porte et demandèrent l’hospitalité. Le plus jeune expliqua que lui et son frère étaient en neuvaine et qu’ils devaient prier à l’aube dans 9 églises différentes.

L’ermite leur donna à manger et à boire. Avant de se coucher, l’aîné des frères étant fatigué demanda à l’ermite son bâton pour se rendre à l’église dés l’aube.

Le lendemain avant le lever du jour les deux frères volèrent les étoffes, l’or et l’argent et laissèrent le bâton dans l’église.

Au matin, l’ermite  fut réveillé par les villageois qui lui ramenèrent son bâton et l'accusèrent de vol.

 Il clamât son innocence mais fut jugé et condamné à midi à avoir la langue coupée, à être pendu et brûlé au carrefour du manoir de la Goguerie ; ses cendres, à être dispersées au vent.

Avant de mourir, l’ermite prédit que les orgues de l’église se tairont à jamais et que l’horloge ne sonnera plus jamais midi.

Sur les douze jurés, onze décédèrent dans l’année, le douzième donna tous ses biens à la maladrerie du village et vécut en ermite.

Quant à l’orgue, on l’a transporté à l’église de Morbecque. Mais dés qu’il eut franchi la forêt il se remit à émettre des sons. On fit échange mais celui de Morbecque se tut dés son installation à Haverskerque.

 

Que la prédiction de l’ermite s’envole et que ce verger soit un lieu de connaissance, de partage et d’amitié.

 

 

Verger 0737

 

Nous pouvons associer à la légende de l’ermite, la vie d’un homme nommé St Fiacre, patron des jardiniers.

Au VIIème siècle, cet homme débarquent avec sa soeur sur une plage de la Mer du Nord ou de la Manche, venant d’Ecosse où il  était fils de roi selon certains ou d’Irlande où il était moine selon d’autres.

Il avait à cœur de créer un ermitage dans le diocèse de Meaux (Seine et Marne), l’évêque St Faron suivant une coutume de l’époque, lui dit qu’il lui accordera toute la terre qu’il aura bêché en une nuit.

Fiacre prît aussitôt sa bêche et obtint ainsi un terrain suffisamment vaste pour y créer, comme la légende le veut, un jardin merveilleux où croissaient sans peine sur une terre bien bêché, légumes, fleurs, arbustes, arbres fruitiers…. suscitant l’admiration des jardiniers.

Sa bêche devint un véritable symbole et ce, jusqu’à nos jours où elle est toujours le meilleur et le plus important des outils.

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Actualités

                                                   

11ème  édition

de la  FÊTE DE LA TOMATE ET

DES LEGUMES ANCIENS 

    dimanche 11 septembre 2016

à Haverskerque

 

Reportage Fête de la tomate et des légumes anciens 2015

Reportage Fête de la tomate et des légumes anciens 2016

 

Recherche

Partenaires

logoHVK logoccfl

logocorue de flandre  logo nord ledepartement

 

  logo fredon-copie-1  logoLPOnord    

vigienaturendpdc