Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 novembre 2016 2 29 /11 /novembre /2016 13:17

Dans le cadre du Festival de l’arbre impulsé par le Conseil Régional des Hauts de France, l’association Des Paysages, des Jardins et des Hommes a, le samedi 26 novembre 2016, convié le public à une visite guidée du Jardin de l’Ermite qui fut suivie d’une initiation au bouturage d’arbustes.

La météo, clémente cette année, a permis à plus d’une trentaine de visiteurs de découvrir, sous la houlette de Bertrand Trinel, les attraits du jardin de l’Ermite, un jardin cultivé de façon biologique et naturelle, ainsi que les centaines d’arbres et arbustes qui y ont été plantés.

Reportage Festival de l'arbre 2016 au jardin de l'Ermite
Reportage Festival de l'arbre 2016 au jardin de l'Ermite
Reportage Festival de l'arbre 2016 au jardin de l'Ermite
Reportage Festival de l'arbre 2016 au jardin de l'Ermite
  • De beaux arbres d’ornements : albizia, liquidambar, tulipier, cornus controversa… acquis par PJH, notamment grâce aux dons des adhérents,
  • Le verger avec des variétés fruitières locales mais aussi de nombreuses espèces peu communes, méconnues ou inattendus dans le Nord : asiminier, amandier, noyer de cœur…, un superbe néflier du Japon encore tout en fleurs délicatement parfumées, etc.
  • Une haie champêtre de plus de 600 arbustes et 85 variétés arbustives parmi lesquelles les visiteurs ont pu choisir celles qu’ils souhaitaient reproduire par bouturage : sureau ‘Black   Lace’, cornouiller sanguin aux bois fluo, arbre aux faisans, etc.

Ce fut aussi l'occasion de communiquer sur les futurs projets de PJH pour ce jeune jardin en construction, notamment l'implantation d'un jardin en carrés qui deviendra à coup sûr le centre d'intérêt du jardin de l'Ermite, une butte de culture qui sera également mise en place et des essais d'électroculture qui y seront réalisés l'an prochain.

  

 

Reportage Festival de l'arbre 2016 au jardin de l'Ermite

Après la visite du rucher et du potager, les visiteurs ont donc pris la direction de la serre pour apprendre comment pratiquer le bouturage.

Ils ont suivi avec attention les explications de Bertrand Trinel qui, joignant le geste à la parole, a montré et détaillé les différentes techniques de bouturage : bouture simple, en crossette, en talon, à l’étouffée ou dans l’eau, sans omettre en préambule de recommander l’utilisation d’un sécateur propre, bien affûté et désinfecté.  

Reportage Festival de l'arbre 2016 au jardin de l'Ermite

Ce public de jardiniers connaissait bien sûr l’usage de l’hormone de bouturage pour favoriser la reprise, mais il a découvert qu’il était possible de remplacer ce produit de synthèse par une préparation naturelle faite maison, l’eau de saule, une astuce bien connue de nos grands pères jardiniers (voir recette de l’eau de saule en bas de cet article).

Chacun a pu réaliser que le bouturage de la plupart des arbustes est à la portée de tous. Et pour que chaque visiteur puisse réussir chez lui ses propres boutures, notices et calendriers de bouturage ont été distribués. Ce sont autant de petits gestes de développement durable qui pourront ainsi être accomplis.

Les échanges se sont poursuivis autour du pot de l’amitié qui a clos le festival de l’arbre 2016, au jardin de l’Ermite. 

Reportage Festival de l'arbre 2016 au jardin de l'Ermite

Recette de l’eau de saule : dans un récipient, laisser macérer pendant 4 à 6 semaines quelques branches de saule (blanc, pleureur ou meursault) lignifiées. Puis récupérer le gel qui s’est formé en surface et sur le bois et le placer dans un bocal en verre. Ce gel est riche en salicyline, une substance qui, chez les végétaux, empêche la cicatrisation des plaies de coupe, la déshydratation du rameau et favorise l’émission de racines. Utiliser cette préparation naturelle comme l’hormone de bouturage. A noter que les propriétés de l’eau de saule ne sont actives que pendant 48 heures environ mais que cette eau peut facilement se conserver au congélateur, dans des petits contenants.

Pour les plantes qui se bouturent dans l’eau, couper des petits tronçons de branche de saule, les écraser au marteau, laisser tremper dans l’eau quelques jours, retirer le bois, mettre l’eau de saule dans un bocal ou un verre et faire tremper les boutures.

Partager cet article

Repost 0
Published by PJH - dans Le jardin de l'Ermite

Actualités

Assemblée Générale

le samedi 18 mars 2017

A 15h salle des fêtes d'Haverskerque

 

12ème  édition

de la  FÊTE DE LA TOMATE ET

DES LEGUMES ANCIENS 

    dimanche 10 septembre 2017

à Haverskerque

 

Reportage Fête de la tomate et des légumes anciens 2015

Reportage Fête de la tomate et des légumes anciens 2016

 

Recherche

Partenaires

logoHVK logoccfl

logocorue de flandre  logo nord ledepartement

 

  logo fredon-copie-1  logoLPOnord    

vigienaturendpdc